L'épargne logement est-il un bon compromis pour les jeunes ?

L’épargne logement : est-ce un bon compromis pour les jeunes ?

Les jeunes, dont l’âge se situe entre 18 et 30 ans, ont tendance à vouloir profiter de la vie en voyageant, en faisant la fête et en dépensant de l’argent, soit tout sauf économiser. Et pourtant, même pour les plus jeunes, épargner dés les premiers salaires est primordial afin de préparer au mieux son avenir, ainsi qu’un éventuel achat immobilier. Dans les rubriques suivantes, vous saurez si le plan épargne logement est considéré comme un bon compromis pour les jeunes, ou s’ils devraient opter pour d’autres produits d’épargne bancaire.

Qu’est-ce que le Plan Épargne Logement ?

Le PEL ou Plan Épargne Logement a été créé en 1965, et a permis depuis à des millions de contribuables d’acquérir un logement en France. L’épargne logement est ouverte aussi bien aux mineurs et aux majeurs, qu’aux français ou aux étrangers. Il est cependant possible de détenir qu’un seul plan par personne, à l’excepté du cas où quelqu’un en hérite. L’une des caractéristiques principales du PEL est que l’argent épargné doit être bloqué durant quatre ans pour pouvoir obtenir un prêt immobilier.

Le PEL peut être conservé pendant 10 ans maximum. De plus, pour ouvrir un PEL, il faut effectuer un versement de 225 euros minimum. Ensuite, il faudra l’alimenter chaque année d’au moins 540 euros. Ceci dit, les montants versés sur le Plan Épargne Logement ne peuvent excéder les 61200 euros. En outre, la rétribution du PEL s’élève depuis 2016 à un taux d’intérêt de 1%, le taux du prêt est quant à lui de 2,20%.

Le PEL est-il adapté à de jeunes épargnants ?

Le plan d’épargne logement est un placement financier dont les conditions et les termes sont pareils, peu importe l’établissement où il est effectué. Il s’agit donc d’une épargne réglementée et sans risques, proposée par quasiment toutes les banques de France.

Cependant, l’attractivité du PEL a été largement réduite suite à une baisse du taux d’intérêt qui s’est produite en 2016. Depuis, toutes les nouvelles ouvertures de plan d’épargne logement, la rétribution est à hauteur de 1% brut, ce qui est minime comparé à d’autres produits d’épargne bancaire.

Autre point négatif du PEL, c’est son manque de souplesse, étant donné qu’il est basé sur un versement obligatoire de 45 euros par mois ou 540 euros par an, ce qui n’est pas très adapté à des jeunes entre 18 et 30 ans qui souvent n’arrivent même pas à boucler leurs fins de mois. L’épargne logement serait un bon compromis uniquement pour les jeunes qui disposent d’un capital et qui souhaitent bénéficier d’un prêt immobilier à un taux de 2,20%.

Quels sont les meilleurs placements pour les jeunes ?

L'épargne logement est-il un bon compromis pour les jeunes ?Même si l’épargne logement n’est pas très appropriée pour les jeunes de moins de 30 ans, il est tout de même conseillé de mettre de côté de l’argent afin de ne pas se retrouver démuni en cas de coups durs ou d’imprévus. En effet, pour faire face à une voiture qui tombe en panne, un CDD qui s’achève bientôt ou encore un smartphone volé ou cassé, une bonne épargne serait la bienvenue. Pour cela, les livrets d’épargne nous paraissent le meilleur compromis pour les jeunes.

Ce sont des placements financiers très souples qui correspondent parfaitement aux petits salaires. En plus d’être sans risque, ils n’engagent aucun frais d’ouverture ou de gestion. Les livrets ont également l’avantage de donner la possibilité de retirer de l’argent à tout moment. Le choix du livret dépend du profil et de l’âge de l’épargnant :

  • Le Livret Jeune : idéal pour les moins de 25 ans.
  • Le Livret A : idéal pour les plus de 26 ans.
  • Le LEP Livret d’épargne populaire : offre un meilleur rendement que le livret A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *